Boost,
pourquoi ?

Selon l’OCDE, parmi les enfants de parents faiblement qualifiés, près de 50%(1) d’entre eux seront également faiblement qualifiés et percevront donc de faibles revenus.

Compte tenu de l’actuel contexte socio-économique en Belgique, minimum quatre générations sont nécessaires aux jeunes issus des familles les plus fragilisées pour atteindre le niveau du revenu moyen belge. Il faut donc en moyenne une centaine d’années pour qu’une ascension sociale soit envisageable pour ces jeunes. Les effets d’une telle situation sont dommageables tant au niveau individuel, que plus largement au niveau sociétal. En effet, cette situation impacte inévitablement notre société sur les plans économique, politique et social.

L'enseignement

Notre jeunesse est l’une des mieux formées au monde. Malheureusement, notre enseignement est aussi l’un des moins égalitaires(2). C’est ce que révèlent en particulier les performances scolaires des jeunes issus de milieux défavorisés, tant dans l’enseignement secondaire que supérieur.

Le marché de l’emploi

Dans 80 % des cas, nos emplois exigent des travailleurs moyennement ou très qualifiés, alors que le même pourcentage de demandeurs d’emploi s’avère peu qualifié. Bien que la situation se soit considérablement améliorée ces dernières années, trop de jeunes sont encore sans emploi : particulièrement à Bruxelles où 20,7%(3) des moins de 25 ans éprouvent des difficultés à trouver un travail adapté à leur faible niveau de formation.

La Fondation Roi Baudouin et ses partenaires ont décidé d’agir

Notre travail doit permettre d’offrir des conditions plus équitables aux jeunes issus des milieux les plus défavorisés. Tous les jeunes devraient avoir les mêmes chances de réussir.

Investir pour l’éducation et le développement personnel des publics les plus fragilisés donne aux jeunes filles et garçons soutenus la possibilité d’exploiter pleinement leur potentiel, de réussir et d’envisager une autonomie financière en seulement quelques années.

Un investissement
pour le futur aussi

En maximisant les chances de réussite de ces jeunes, Boost vise également les générations futures. La probabilité que les enfants des jeunes soutenus par Boost s’engagent à leur tour dans des études supérieures devient beaucoup plus élevée. En effet, les statistiques de l’OCDE montrent que parmi les enfants de parents qualifiés, seuls 10% d’entre eux seront faiblement qualifiés.

Pourquoi

  • Empowerment de jeunes talents issus de milieux socio-économiques fragilisés
  • Égalité des chances

Comment

  • Développer les talents
  • Inspirer
  • Former
  • Connecter
  • Mobiliser

Quoi

  • Ateliers
  • Bourse
  • Stage de langues
  • Activités culturelles
  • Ordinateur & imprimante
  • Coaching individuel
  • Mentorat
  • Soutien scolaire
  • Evènements

Boost,
un programme unique en son genre

Boost occupe une position unique parmi les nombreuses initiatives destinées au soutien des jeunes issus de milieux socio-économiques fragilisés :

Un soutien sur le long terme

Le programme Boost s’inscrit dans la durée (minimum 6 ans). Il démarre à un moment charnière de l’évolution du jeune – vers 15 ans – en pleine période d’adolescence et de prise d’autonomie, quelques années avant le passage à l’enseignement supérieur. Les jeunes sont alors particulièrement réceptifs et ouverts aux réflexions. En outre, nous démarrons quelques années avant le passage à l’enseignement supérieur pour qu’une influence soit encore possible.

Le développement personnel

Si la réussite scolaire et l’accès au premier emploi sont nos priorités, le développement personnel est tout aussi important. Les jeunes ont l’occasion de se découvrir et de découvrir de nouveaux horizons lors de rencontres inspirantes, stages linguistiques, etc.

Une approche intégrée

Nous combinons accompagnement collectif, suivi individuel, soutien matériel, soutien financier et mise en réseau.

Des opportunités de rayonnement

Les jeunes soutenus ont de nombreuses occasions de partager leurs talents et leur parcours. Nous les sensibilisons également sur l’importance de créer et de développer son réseau.

La communauté Boost

Les jeunes soutenus disposent souvent d’un réseau très limité. La Communauté Boost est constituée de centaines de contacts dans de multiple secteurs et différentes villes. Nos jeunes peuvent faire appel à ce réseau, y compris lorsqu’ils deviennent alumni.

L’impact Boost

Depuis le lancement en 2011, plus de 400 jeunes ont déjà intégré le programme à Bruxelles, Anvers, Liège et Verviers. Notre vision pour l’avenir se veut toujours plus ambitieuse. Au cours des prochaines années, nous voulons continuer à améliorer notre programme et miser pleinement sur la croissance.

Notre ambition est à la fois d’améliorer continuellement notre démarche tout en soutenant un nombre toujours plus élevé de jeunes dans plusieurs villes.

Notre objectif : franchir le cap des 1 000 participants dans les prochaines années ! En 2018, le taux moyen de réussite de nos Boosters était de 93% dans l’enseignement secondaire et de 74% dans l’enseignement supérieur.

Nous avons choisi de soutenir ces jeunes en direct. Toutefois, les Boosters n’évoluent pas de façon isolée dans la société, ils sont en relation avec d’autres individus (frères, sœurs, parents, professeurs, amis, etc.) qu’ils sont en mesure d’influencer par leurs parcours de réussite. L’impact attendu est donc beaucoup plus large que les jeunes soutenus.